La ceinture de forts construite vers 1780


Articles de cette rubrique

  • Fort de Keranroux

    Contemporain de ses voisins Montbarey et Questel, respectivement distants de 1000 et 1500 mètres, ce fort est une lunette pentagonale en terre et maçonnerie dominant les petits vallons au Nord du plateau de Saint-Pierre. Sa construction est achevée en 1786. Les faces font 75 mètres de long, les (...)

  • Redoute du Questel

    Datée de 1782, la redoute du Questel (ou Guestel-Bras) est un losange de 97 mètres de côté. Sa position domine immédiatement deux vallons à l’Ouest. Il n’est qu’à 700 mètres du fort de Penfeld qui ferme la ligne au Nord, mais l’intervalle avec le fort de Kéranroux au Sud est de 1500 mètres. L’ouvrage, en (...)

  • Fort de Saint Pierre (ancienne appelation) ,fort Montbarey

    Ainsi baptisé en hommage au secrétaire d’Etat à la Guerre de Louis XVI de 1777 à 1780, ce fort est construit de 1777 à 1783 à l’extrémité Ouest du plateau de Saint-Pierre, position qui lui permet de contrôler le débouché du vallon de Maison-Blanche et la route du Conquet. Il est à 1700 mètres au Nord-Ouest (...)

  • Fort (de mer) du Portzic

    Les ouvrages militaires du Portzic sont composés de 3 éléments : un fort de mer situé en bordure de Goulet, réalisé en 1776 + un fort de terre construit en 1793 + une batterie annexe située à 150 m du fort vers Maison Blanche, qui date de 1877. Certaines parties extérieures du fort de mer peuvent (...)

  • Fort (de terre) du Portzic

    Cet ouvrage militaire, encore occupé par la Marine Nationale, a été construit en 1793. Il juxtapose le fort de mer situé en bordure de Goulet. Le fort de terre ( un ouvrage à cornes dont la courtine-partie haute du rempart- était protégée des tirs de l’adversaire par une demi-lune ) avait pour mission (...)